mercredi 12 mars 2014

Livre - Nymphéas noirs de Michel Bussi

Le jour paraît sur Giverny. Du haut de son moulin, une vieille dame veille, surveille. Le quotidien du village, les cars de touristes... Des silhouettes et des vies. Deux femmes, en particulier, se détachent : l'une, les yeux couleurs nymphéas, rêve d'amour et d'évasion, l'autre, 11 ans, ne vit déjà que pour la peinture. Deux femmes qui vont se trouver au coeur d'un tourbillon orageux. Car dans le village de Monet, où chacun est une énigme, où chaque âme a son secret, des drames vont venir diluer les illusions et raviver les blessures du passé...

Je n'avais pas été complètement emballée par le style d'écriture du premier roman de Michel Bussi que j'avais lu, Un avion sans elle. Pour ce deuxième roman, l'écriture est plus aboutie et plus "adulte", probablement parce que le thème s'y prête mieux. Cette fois-ci, c'est autre chose qui m'a quelque peu dérangée : les passages très clichés qui dépeignent les relations entre les deux policiers, Benavides et Serenac, les dialogues sonnent faux comme dans une mauvaise traduction et c'est bien dommage, car ça casse parfois un peu le réalisme de ce roman.

Le décor par contre est tout à fait enchanteur et très poétique, on imagine aisément le charmant petit village de Giverny baigné par le soleil, les ruelles sinueuses, les façades fleuries, la maison de Monet et son étang aux nénuphars. L'histoire  commence par le meurtre d'un médecin renommé, qui vivait avec sa femme dans le village. Débarque alors la police, à savoir les deux inspecteurs, Benavides et Serenac, dont l'enquête servira de fil rouge tout au long du roman. Dans ce paisible petit village où tout le monde se connait mais où les secrets restent cachés derrière les fenêtres, la tâche des deux policiers s'annonce plutôt difficile...

Michel Bussi est un maître quand il s'agit d'imaginer des scénarios à rebondissements et au suspense haletant se clôturant sur des fins inimaginables. Excepté les quelques clichés dont j'ai parlé précédemment, on ne peut qu'être curieux dès les premières pages de ce roman et vouloir à tout prix défaire les liens bien ficelés de cette intrigue policière sur fond de nymphéas...

Aucun commentaire:

Publier un commentaire